Mon compte

Energie
L’énergie, un enjeu vital pour les entreprises de la métallurgie

RIVA

La production de métaux est une activité industrielle intensive en énergie. L’énergie est, de ce fait, un sujet au cœur des préoccupations de l’industrie minière et des producteurs et transformateurs des métaux et minéraux.

L’énergie est une composante essentielle des processus de production. En effet, les opérations mécaniques et les réactions chimiques nécessaires à l’extraction des minerais et minéraux, à la transformation des minerais en métaux et à la production de semi-produits nécessitent d’importantes quantités d’énergie.

Des entreprises énergo-intensives

De nombreuses entreprises du secteur sont qualifiées d’énergo-intensives en raison des procédés nécessaires à leur production. Leurs coûts énergétiques peuvent représenter jusqu’à 60 % de leur valeur ajoutée. En dépit des innovations liées aux procédés et améliorant l’efficacité énergétique, certaines réactions chimiques restent intimement dépendantes d’un apport énergétique important. Face à une concurrence internationale très forte, ces entreprises ont donc besoin de tarifs d’approvisionnement en énergie compétitifs.

Par ailleurs, les industries électro-intensives concourent activement à la sécurité du réseau électrique français. En effet, lors de pics de consommation, comme il s’en produit en hiver, ces industries peuvent moduler, voire arrêter, leur consommation d’électricité afin de libérer de l’énergie au bénéfice notamment du chauffage des particuliers. Ce dispositif, appelé effacement, permet également d’améliorer l’intégration des énergies renouvelables sur le réseau électrique en compensant leurs fluctuations naturelles. Les entreprises qui acceptent de mettre en œuvre l’effacement doivent d’abord investir pour adapter leurs équipements et subissent des perturbations dans leur production. Ce service à la collectivité devrait donc leur être mieux rémunéré.

Le coût de l’énergie

Pour des entreprises pour lesquelles l’énergie représente jusqu’à 60 % de la valeur ajoutée, le prix de l’énergie est une problématique vitale en terme de compétitivité. Le prix de l’énergie payé par les entreprises ne couvre pas seulement le prix du MWh, mais également les taxes et les coûts de transport de l’énergie.

Face à des pays concurrents qui proposent des tarifs extrêmement compétitifs aux entreprises, il est indispensable que la France et l’Europe maintiennent, voire renforcent, les dispositifs existants de soutien aux entreprises énergo-intensives.

Ces dispositifs sont indispensables pour offrir à ces entreprises les conditions de leur développement voire de leur survie en France.

L’amélioration de l’efficacité énergétique

Les industries du secteur de la métallurgie sont impliquées depuis très longtemps dans la réduction de leur consommation énergétique. Ainsi par exemple, la sidérurgie a réduit sa consommation d’énergie par tonne d’acier produite de 28,5 % entre 1975 et 2013.

Les efforts en matière d’efficacité énergétique sont réalisés dans l’ensemble des domaines de l’activité industrielle :

  • Le management de l’énergie : 9 sites de production étaient certifiés ISO 50001 en 2014, 35 sites supplémentaires devraient l’être en 2015,
  • L’amélioration des procédés est une démarche constante des entreprises du secteur afin de réduire la quantité d’énergie consommée par tonne de métal produite,
  • La valorisation des gaz de procédés : tous les hauts fourneaux français, par exemple, sont équipés de turbines valorisant leurs gaz en électricité,
  • La valorisation de la chaleur fatale, dite chaleur perdue, est déjà réalisée sur plus d’une vingtaine de sites de production, des études sont réalisées continuellement pour aller plus loin dans cette démarche.

La place des minéraux et métaux dans la transition énergétique

Les industries des minéraux et des métaux sont indispensables au développement des nouvelles technologies de la transition énergétique. A titre d’exemples :

  • la silice est transformée en silicium pour les cellules photovoltaïques,
  • le nickel et le lithium entrent dans les nouvelles générations de batteries,
  • le manganèse et le cobalt entrent dans la composition des différents alliages d’équipements tels que les éoliennes ou le photovoltaïque,
  • les aciers « hautes performances » permettent d’alléger les véhicules et ainsi de réduire leur consommation de carburant.